L’empreinte N-VA sur l’accord de gouvernement flamand

1 octobre 2019

L’accord de gouvernement présenté par Jan Jambon porte clairement une empreinte N-VA. Notre approche fixant des droits et des devoirs constitue un véritable fil rouge dans des domaines tels que l’emploi, l’enseignement et l’intégration. Notre ambition : voir progresser chaque Flamand durant les cinq années à venir. Nous vous présentons les cinq points les plus importants.

Pour une Flandre ambitieuse

Un bonus à l’emploi pour les bas salaires

Avec le bonus à l’emploi, le gouvernement flamand souhaite creuser l’écart entre les travailleurs et les chômeurs. Il prévoit pour cela 350 millions d’euros par an. Cette mesure offre aux travailleurs à faibles revenus, en fonction de leur niveau de revenu, un avantage qui s’élève à plusieurs centaines d'euros. Un travailleur qui gagne moins de 1700 euros brut peut compter sur au moins 600 euros par an.

120 000 emplois supplémentaires

Le gouvernement flamand souhaite aider 120 000 Flamands supplémentaires à trouver un emploi l’année prochaine, et ainsi faire augmenter le taux d’activité de la Flandre de 75 à 80 pour cent. De cette façon, notre pays intégrera le top européen.

Nous investissons massivement et intelligemment

Le gouvernement flamand va investir massivement. Concrètement, il prévoit des investissements pour améliorer la durabilité et l’écologie des bâtiments scolaires, des logements sociaux, la mobilité, la protection de la jeunesse et les soins de santé mentale. En bref, investir dans une Flandre ambitieuse qui sera profitable à tout le monde.

Service Communautaire Qualifie tout ce qui a trait aux rapports entres les régions et les communautés. Ces rapports sont réglés par une législation linguistique détaillée datant de 1966 et les six réformes de l’État, de 1970 à ce jour. Il n’est toutefois pas uniquement question de conflits de nature culturelle et linguistique mais également de visions diamétralement opposées concernant la politique socio-économique, la migration, la justice, etc. Un déficit démocratique s’est créé avec deux opinions publiques scindées. communautaire pour les bénéficiaires d’un revenu d’intégration

Nous demanderons un service communautaire aux personnes qui ne trouvent pas d’emploi dans les deux ans. Cette mesure leur permettra de sortir de leur isolement social, et s'inscrit toujours dans un parcours vers l’emploi, renforçant ainsi les compétences du demandeur d'emploi.

Pour une Flandre chaleureuse et sociale

Des places supplémentaires dans les crèches

Nous offrons également des places supplémentaires et plus de flexibilité dans les crèches ; l'abordabilité et la viabilité des crèches étant une priorité. Cela permettra aux Flamands de mieux concilier travail et famille.

Accès plus stricte aux avantages sociaux pour les nouveaux arrivants

L’accès à notre système social sera limité. Les nouveaux arrivants doivent dans un premier temps contribuer au système avant de pouvoir profiter des avantages de la protection sociale flamande. Toute personne qui veut prétendre à un budget de soins de santé doit désormais séjourner légalement en Flandre pendant dix ans dont cinq années de suite. Une fois reconnus, les demandeurs d'asile n’auront plus d'allocations familiales rétroactives.

Réduire les listes d’attente dans le secteur des soins de santé

Pour soutenir les plus vulnérables, le gouvernement flamand a libéré les budgets nécessaires. Cet argent ira de préférence aux personnes plutôt qu’aux structures. Pour les personnes atteintes d’un handicap, nous réduirons le plus rapidement possible les listes d’attente. Nous poursuivons également l’investissement dans l’aide à la jeunesse, les soins de santé mentale, les maisons et résidences de soins de qualité et accessibles pour les personnes âgées. L’entreprenariat social peut aider à réduire les listes d’attente.

Un contrôle strict sur le prix des maisons de repos

Un nouveau budget de soins de santé est prévu pour les personnes âgées qui ont des difficultés à payer la facture de la maison de repos ; nous prévoyons plus de personnel par lit de maison de repos et nous resserrerons la vis sur le contrôle des prix quotidiens.

Pour un enseignement flamand de classe internationale

Nous renforçons les objectifs pédagogiques

Nous continuons à revaloriser l'aspect de la connaissance, aux côtés des compétences, des attitudes et du développement de la personnalité. Nous introduisons des tests standardisés inter-réseaux et inter-domaines et de renforcer les objectifs pédagogiques.

Nous supprimons le décret M

Nos enfants doivent recevoir le bon accompagnement : au bon endroit, dans la bonne école et avec le bon encadrement. Nous supprimons le décret M et le remplaçons par un vrai décret d’accompagnement pour les enfants ayant besoin de soins et leurs professeurs. De cette façon, nous donnons une interprétation pragmatique et réaliste à l’accompagnement des enfants ayant besoin de soins : une éducation traditionnelle si possible, et une éducation spéciale si nécessaire.

Moins de tâches administratives, plus de moyens et plus de respect

Nous répondons à la pénurie de professeurs en rendant le métier de professeur à nouveau plus attirant. Les professeurs doivent avoir le statut qu’ils méritent. Nous souhaitons réduire au maximum les tâches administratives et renoncer à la culture de tout rapporter. Nous voulons attirer et retenir davantage de nouveaux enseignants en récompensant mieux l'ancienneté des nouveaux venus. Nous rétablissons le respect pour l'enseignant, le conseil de classe et la direction. La formation des enseignants est en cours d'amélioration.

Des cours d' Intégration La Flandre mène une politique d’intégration. Il s’agit d’une forme accompagnée, ciblée et dirigée d’intégration sociale de personnes d’origine étrangère dont l’objectif consiste à donner aux nouveaux-venus une place à part entière dans la communauté grâce à l’inclusion et non l’exclusion. L’intégration par entre autres des cours de langues et d’intégration a été concrétisée grâce à la participation de la N-VA au Gouvernement flamand depuis 2004 et à la désignation d’un ministre de l’Intégration. intégration linguistique obligatoires en néerlandais

Une éducation de qualité est la clé, y compris la maîtrise d'une langue néerlandaise riche. Les enfants présentant un retard linguistique devraient suivre des cours d'intégration linguistique avec, si nécessaire, des cours de bain de langue ou une alternative à part entière, afin d'éviter le retard d'apprentissage et l'abandon scolaire et de donner ainsi aux enfants de réelles chances égales. Mais nous misons aussi sur la connaissance des langues étrangères modernes comme atout.

Pour une politique d'intégration flamande forte

Plus d’efforts de la part des nouveaux arrivants

Nous demandons plus d'efforts aux personnes qui rejoignent notre société. La barre est placée plus haut pour les nouveaux arrivants en ce qui concerne leur connaissance du néerlandais, nos normes et valeurs communes et leur participation active dans notre société. Nous leur demandons de signer une déclaration de participation flamande, et la politique d’intégration sera plus stricte. Les intégrants devront payer une contribution financière lorsqu'ils s'inscrivent à un programme d'intégration. Les nouveaux arrivants qui réussissent leur intégration ont toutes les chances de réussir dans notre société. Tout le monde a des droits égaux, mais aussi des obligations égales.

Pour une Flandre sans complexe

Les autorités flamandes deviennent neutres

Les autorités flamandes devraient pouvoir employer plus de personnes ayant des visions différentes. Mais les signes extérieurs de cette conviction personnelle ne peuvent pas être dévoilés. Les symboles extérieurs des convictions philosophiques, religieuses, politiques ou autres ne pourront plus être visibles pour les clients. Toutefois, les administrations locales restent libres de façonner la neutralité de leurs services. Nous garantissons également la neutralité dans l’enseignement. Dans l'enseignement provincial et communautaire, nous assurons la neutralité philosophique des enseignants et des élèves. L'autonomie s'applique à l'enseignement libre et à celui des villes et des communes.

Une nation flamande

Une société commune n'est possible que si nos jeunes générations connaissent notre passé. Il est primordial que nous puissions ressentir l'identité flamande sans complexe, notamment au moyen de symboles communs. Dans ce contexte, nous demandons à un groupe d'experts indépendants d'élaborer un « Canon de la Flandre » sur une base scientifique. Il s’agit d’une liste de points d'ancrage de notre culture, de notre histoire et de nos sciences flamandes, qui est utilisée tant dans l'enseignement que dans le cadre des parcours d'intégration comme soutien. Nous attendons également avec impatience l’ouverture d’un musée qui exposera notre histoire et notre culture flamandes au grand public. La VRT contribue aussi à l’identité flamande.

Pour une politique climatique ambitieuse et réaliste

Des mesures réalistes pour le climat

Nous nous fixons des objectifs réalistes et ambitieux pour le climat. Nous voulons réduire les émissions de gaz à effet de serre de la Flandre d'au moins 80 % d'ici 2050. La Flandre possède suffisamment d'entreprenariat, de créativité, de connaissances et d'expertise pour atteindre cet objectif. Nous sommes pleinement engagés en faveur de l'efficacité énergétique et nous allons doubler les énergies éolienne et solaire d'ici 2030.

10 000 ha de forêts supplémentaires

D’ici 2030, 10 000 hectares de forêt seront créés. En outre, 20 000 hectares de nature supplémentaires doivent faire l'objet d'une gestion de la nature efficace. La Flandre va donc devenir plus respectueuse de l’environnement.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de