Bruxelles : les immenses déficits du CPAS ne sont pas tenables

21 décembre 2021
Mathias Vanden Borre

« Le budget du CPAS de la ville de Bruxelles n’a jamais été autant dans le rouge. En 2022, le déficit devrait atteindre 83 millions d’euros, un montant que la ville doit compenser intégralement. Le déficit augmente d’année en année et a grimpé de pas moins de 11 millions d’euros depuis 2018. C’est intenable », explique Mathias Vanden Borre, conseiller communal N-VA à la ville de Bruxelles.

En cas de déficit du CPAS, c’est la commune qui doit le compenser. En Belgique, cela représente 285 euros par habitant en moyenne. Mais à Bruxelles, on atteindra les 444 euros en 2022. Cet argent, la ville ne peut malheureusement pas le consacrer à d’autres choses.

Le CPAS consomme la moitié de son propre budget

Pour le CPAS de Bruxelles, les dépenses de personnel constituent le principal poste. « En 2022, le nombre d’ETP va augmenter de 20 %. Les frais de personnel vont ainsi passer de 137 millions d’euros en 2020 à 153 millions l’année prochaine. Les frais de personnel représentent près de la moitié du budget total du CPAS. Une organisation de lutte contre la pauvreté qui consomme la moitié de son propre budget est selon moi beaucoup trop gourmande », explique Mathias Vanden Borre.

Un problème très délicat

« Les dépenses de redistribution vont par ailleurs augmenter de pas moins de 14 millions d’euros l’année prochaine pour atteindre les 130,7 millions, le cap des 27 000 bénéficiaires ayant été atteint fin 2020. Ce qui est dramatique, c’est qu’environ 39 % des bénéficiaires ont entre 18 et 24 ans. Une situation incompréhensible au vu de la pénurie sur le marché du travail. Le chômage des jeunes bruxellois est et reste un problème très délicat », souligne Vanden Borre.

Propriétaire de 2391 biens

« Pendant ce temps, le patrimoine du CPAS continue de s’étendre. Il possède pas moins de 2391 biens, dont environ 1900 logements, 173 commerces, 49 immeubles de bureaux, etc. Des citoyens pauvres et des autorités riches : ce n’est absolument pas mon modèle de société. Une réforme de fond s’impose au plus vite. C’est pourquoi j’ai récemment soumis un projet d’ordonnance au Parlement bruxellois afin d’intégrer le CPAS dans l’administration communale, comme en Région flamande. Ensemble, les 19 administrations communales pourraient ainsi réaliser pas moins de 30 millions d’euros d’économies en une législature, notamment sur les nombreux mandats », conclut Vanden Borre.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de