Une indemnité réduite pour les parlementaires absentéistes

3 mai 2018

Les parlementaires inactifs seront désormais sanctionnés. Dès 2019, l’indemnité parlementaire ne dépendra plus uniquement du travail effectué durant la séance plénière du jeudi, mais la présence au sein des commissions sera également prise en compte. La N-VA est satisfaite : « Une grande partie du travail parlementaire est effectuée en commission. Avec cette proposition, nous nous assurons que le travail global des parlementaires soit mieux évalué. »

Voter pour recevoir son indemnité

Les parlementaires qui participeront à moins de 80 % des votes en commission perdront 10 % de leur indemnité. Cette diminution pourra même atteindre les 60 % si le parlementaire est présent à moins de la moitié des votes.

Vote électronique

Autre nouveauté, la possibilité de voter de manière électronique au sein des commissions. « Cette réforme est nécessaire pour éviter les contestations quant à la présence ou non des parlementaires. De plus, le vote électronique renforcera la transparence vis-à-vis des citoyens », conclut la N-VA. Ces modifications entreront en vigueur à l’installation du nouveau Parlement élu en 2019.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de