Une baisse des impôts rapporte jusqu'à 1500 euros de plus aux titulaires d'une épargne-pension

13 novembre 2014

Après avoir déjà diminué l'impôt des personnes physiques, le nouveau gouvernement fédéral baisse à présent le taux d'imposition sur l'épargne-pension de 10 à 8 pour cent. « Grâce à cette baisse du taux d'imposition, le titulaire d'une épargne-pension conservera jusqu'à 1500 euros supplémentaires à l'échéance », a déclaré le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA).

L'épargne-pension individuelle, via une assurance épargne-pension ou un fonds d'épargne-pension, est également désignée comme le troisième pilier de notre régime de pension. Pour de nombreux citoyens, ce pilier constitue un complément important à la pension de base légale, appelée le premier pilier. « Plus de 2,5 millions de Belges ont souscrit une épargne-pension pour se constituer une épargne supplémentaire », affirme Johan Van Overtveldt. « Ils représentent conjointement un montant d'environ 2 milliards d'euros. Nous voulons encourager davantage cette formule d'épargne populaire. C'est pourquoi nous baissons de deux pour cent le prélèvement actuel à l'âge de soixante ans. »

Une partie de ce prélèvement réduit est déduite de manière anticipée et répartie sur les cinq prochaines années. Le titulaire d'une épargne-pension ne le remarquera même pas mais à terme, son montant net sera plus élevé qu'actuellement.

Primauté de la réduction d'impôt

La baisse du taux d'imposition total en Belgique était l'une des mesures phare du programme présenté par la N-VA il y a quelques mois. « La baisse des impôts constitue dès lors la priorité de ce gouvernement », poursuit Johan Van Overtveldt. En ce qui concerne l'impôt des personnes physiques, il prévoit une augmentation de la déduction forfaitaire des frais professionnels, une mesure qui rapportera au travailleur belge environ 250 euros nets supplémentaires.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de