Un très grand jour pour la Flandre : les ports d’Anvers et de Zeebruges deviennent le port international Port of Antwerp-Bruges

12 février 2021

« La fusion des deux ports va contribuer de manière substantielle au rétablissement de l’économie flamande. » Le ministre-président flamand Jan Jambon est ravi de la fusion des ports d’Anvers et de Zeebruges. Le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever et l’échevine du port d’Anvers Annick De Ridder sont eux aussi aux anges. « Nous sommes fiers de cet accord historique, qui vient sceller une unification tant attendue. »

Le vendredi 12 février, les ports d’Anvers et de Zeebruges ont annoncé leur fusion sous le nom de Port of Antwerp-Bruges. Les villes d’Anvers et de Bruges sont en effet parvenues à un accord en ce sens. En tant que Port of Antwerp-Bruges, les deux ports vont pouvoir renforcer leur position au sein de la chaîne logistique mondiale et consolider leur croissance durable. Le port unifié sera également plus à même de faire face aux défis à venir et pourra prendre les rênes de la transition vers une économie pauvre en carbone. Le Port of Antwerp-Bruges entend ainsi être le premier port international à concilier économie, humain et climat.

Jan Jambon : « La Flandre est synonyme de commerce »

Le ministre-président flamand Jan Jambon se montre extrêmement enthousiaste. « La fusion des ports d’Anvers et de Zeebruges va véritablement changer les choses, pour le meilleur ! Le Gouvernement flamand plaide depuis de nombreuses années pour une collaboration plus poussée, ces deux ports étant nos principaux moteurs économiques. Ils contribuent à la prospérité et donc au bien-être des Flamands. En cette période si difficile, si imprévisible et si sujette à la concurrence, il nous faut unir toutes les forces. La Flandre est synonyme de commerce, aujourd’hui comme demain. Le monde entier le sait, et Bruges et Anvers sont des marques prestigieuses. La fusion des deux ports va contribuer de manière substantielle au rétablissement de l’économie flamande. Elle s’inscrit parfaitement dans les objectifs de notre plan d’action "Vlaamse Veerkracht", qui mise sur la durabilité, l’innovation et la transition numérique. C’est un très grand jour pour la Flandre. »

Construire ensemble le port international de demain

La position commune des ports d’Anvers et de Zeebruges au sein de la chaîne logistique mondiale va être considérablement renforcée. Le port unifié va ainsi devenir le plus grand port à conteneurs (157 millions de tonnes par an), l’un des principaux ports de breakbulk et le plus grand port de transbordement de véhicules d’Europe. En outre, il prendra en charge plus de 15 % du transit de gaz total en Europe et restera le principal hub chimique d’Europe. Il s’agira pour finir du plus grand port de croisière du Benelux. Avec un transit total de 278 millions de tonnes par an, le port unifié va donc renforcer sa position parmi les leaders mondiaux.

Concilier économie, humain et climat

Mais cette fusion est bien plus qu’une histoire de tonnes et de volumes. L’objectif est de devenir le premier port international à concilier économie, humain et climat. Le projet de fusion repose sur la création de valeur ajoutée pour les environs d’Anvers et de Zeebruges, pour les clients et les différentes parties prenantes, mais aussi pour le reste de la Flandre. Les deux ports ont défini trois priorités stratégiques dans le cadre d’un plan commun : croissance durable, résilience et leadership en matière de transition énergétique et numérique.

Bart De Wever : « Les ports sont LE moteur de l’économie flamande »

Le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever se réjouit lui aussi de cette fusion : « Nos ports sont LE moteur de notre économie flamande. Cet accord historique réunit deux villes au riche passé commercial. Le port d’Anvers est le cœur économique de notre pays. La fusion avec Zeebruges est une occasion unique et va permettre de renforcer la position de leader de notre port au niveau européen, mais aussi mondial. Nous faisons actuellement face à des défis économiques et sociaux sans précédent, et nos ports peuvent jouer un rôle majeur en vue de la relance économique. Avec ce port combiné, nous disposons de solides atouts à faire valoir. Nous allons assurer la prospérité des générations futures et réaliser une croissance durable. Le port servira de levier pour une véritable transition vers une économie circulaire et neutre sur le plan climatique. Avec nos ports flamands, nous serons une source d’inspiration pour le reste du monde. »

Annick De Ridder : « En passe de devenir le port international d’Europe »

Les deux parties doivent conclure la transaction courant 2021. Annick De Ridder, échevine du port d’Anvers et présidente du conseil d’administration de l’Autorité portuaire d’Anvers, se montre ambitieuse : « Nous sommes fiers de cet accord historique, qui vient sceller une unification tant attendue. Nous sommes en passe de devenir le port international d’Europe. Nous serons encore plus attrayants pour les clients existants, pour les nouveaux investisseurs et pour toutes les autres parties prenantes, et nous serons LE moteur économique incontestable de la Flandre. Les ports de Zeebruges et d’Anvers sont parfaitement complémentaires, et ensemble, nous serons plus à même de faire face aux défis extérieurs. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de