Un arrêt européen favorable à nos pêcheurs flamands

15 avril 2021
Protecting the Flemish fishing industry against Brexit

La Cour de justice de l’UE a rejeté le recours des Pays-Bas concernant la pêche à impulsion électrique et s’est prononcée pour le maintien de son interdiction. Cette décision est une bonne chose pour les pêcheurs flamands, estiment les députés N-VA Sander Loones et Cathy Coudyser.

En 2019, de nouvelles règles européennes avaient été imposées afin de protéger les réserves halieutiques et l’écosystème marin. La pêche à impulsion électrique avait alors été interdite. La pêche à impulsion électrique est une technique innovante utilisant de petites impulsions électriques sous l’eau afin d’effrayer les poissons plats (principalement la sole et la plie) et de faciliter leur capture.

Les Pays-Bas attaquent l’interdiction et sont déboutés

Les pêcheurs néerlandais utilisent couramment cette technique intensive, y compris dans nos eaux. Au total, 84 navires battant pavillon néerlandais sont autorisés à l’utiliser. Les Pays-Bas s’étaient donc tournés vers la Cour de justice de l’UE afin d’en contester l’interdiction. Mais la Cour s’est finalement prononcée pour le maintien de l’interdiction.

Sander Loones : « Les pêcheurs flamands doivent pouvoir gagner leur vie honnêtement »

Nous devons mieux protéger nos pêcheurs flamands, estime le député fédéral Sander Loones. « Ils doivent pouvoir gagner leur vie honnêtement, mais ils sont aujourd’hui victimes de la concurrence déloyale des pêcheurs néerlandais. Cet arrêt de la CJUE est donc extrêmement important. La période de transition légale expirera le 1er juillet 2021, et la pêche à impulsion électrique sera alors interdite. C’est une bonne chose pour nos pêcheurs flamands. »

Cathy Coudyser : « Les pêcheurs flamands contribuent à la reconstitution des réserves halieutiques »

Une grande partie de la flotte de pêche néerlandaise est équipée de cette technologie à impulsion, les Néerlandais ayant exploité une faille dans la législation européenne. « C’est ainsi qu’ils vident notre mer du Nord flamande de ses poissons depuis plusieurs années », déplore la députée flamande Cathy Coudyser. « Nos pêcheurs et armateurs flamands contribuent à la durabilité et à la reconstitution des réserves de la mer du Nord depuis plusieurs années, avec succès. Nous sommes donc ravis de ce soutien venu de la Cour de justice de l’UE. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de