Sander Loones à propos des chiffres budgétaires erronés de De Croo

18 novembre 2022

Eva De Bleeker a remis sa démission en tant que secrétaire d’État au Budget et a été remplacée par Alexia Bertrand (MR). Cette décision fait suite aux remous provoqués par le budget soumis à la Chambre des représentants.

Dans son State of the Union du mois d’octobre, le Premier ministre De Croo (Open Vld) avait affirmé que le déficit budgétaire diminuerait de manière structurelle pour passer à 16,8 milliards d’euros en 2023. Le chef de groupe N-VA Peter De Roover et le député fédéral Sander Loones avaient dès le départ remis ce chiffre en doute. Le temps leur a donné raison : les tableaux budgétaires réels de la secrétaire d’État De Bleeker (Open Vld) évoquent finalement un déficit budgétaire de 19,4 milliards.

Le pire budget d’Europe

Cette erreur s’explique par la baisse de la TVA sur l’énergie que De Bleeker a bien prise en compte, contrairement au Premier ministre De Croo. Après une remarque du député fédéral Sander Loones, De Croo s’est empressé de retirer les documents. Il a parlé d’« erreur matérielle » et a sermonné la secrétaire d’État. Ses chiffres étaient pourtant les bons. Quand De Bleeker a remis une deuxième version après une séance plénière houleuse et une commission Finances supplémentaire, Loones a étonnamment constaté de nouvelles erreurs. Les libéraux ont alors organisé une réunion de crise, la démission de De Bleeker étant annoncée peu après. « Le fait que la Belgique ait le pire budget d’Europe relève pourtant de la responsabilité finale du Premier ministre. Je me demande sincèrement si la personne qui a remis sa démission aujourd’hui est bien la bonne... », déclare Loones.

Sérénité et confiance

Les erreurs dans les tableaux budgétaires fédéraux initialement constatées par Loones l’agacent pour deux raisons : « Il s’agit de personnes qui ont du mal à payer leurs factures et de la promesse faite par le gouvernement fédéral de leur accorder 1,5 milliard d’euros d’aide. Monsieur le Premier ministre, vous avez refusé d’inclure cette aide dans vos tableaux budgétaires. En ces temps incertains, vous devriez apporter un peu de sérénité. On est loin du compte. »

Mais c’est aussi une question de confiance : « Monsieur le Premier ministre, vous avez parlé de tout et de rien dans votre State of the Union, mais vous avez aussi gardé le silence sur beaucoup de choses, pour nous, pour la presse et pour l’Europe », dénonce Loones.

Dans Villa Politica, Sander Loones a également rappelé que bien que tous les pays d’Europe aient accordé une aide à leur population pendant les crises du coronavirus et de l’énergie, notre pays présente le pire budget de l’Union européenne.

Des erreurs dans les nouveaux textes budgétaires également

Pire encore : lorsque la Chambre a reçu les nouveaux textes budgétaires, Sander Loones a expliqué sur Twitter que ceux-ci contenaient encore des erreurs matérielles : « Ce n’est pas possible. N’y a-t-il vraiment personne au sein du gouvernement fédéral pour vérifier les tableaux et lire les documents ? Et pensent-ils vraiment que la Chambre ne les lira pas ? »

Cela a provoqué la démission d’Eva De Bleeker et l’arrivée d’Alexia Bertrand (MR) en tant que nouvelle secrétaire d’État au Budget. « Ce jeu de chaises musicales ne suffira pas à cacher le fait que le gouvernement dans son intégralité se montre incapable de mener les réformes structurelles nécessaires. Le temps de la Vivaldi est révolu », conclut le chef de groupe Peter De Roover.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de