Sanctionner les migrants qui grimpent à bord de camions

22 octobre 2019

La N-VA va introduire une nouvelle proposition visant à sanctionner les transmigrants qui grimpent à bord de camions. En raison des potentielles difficultés douanières liées au Brexit, le parti souhaite permettre à la justice et à la police d’agir de manière résolue. « En tant que parlement, il est de notre devoir de tout faire pour éviter le chaos dans nos ports en cas de Brexit sans accord », explique la N-VA.

Dommages économiques liés à la migration illégale

Encore trop de transmigrants illégaux tentent de passer illégalement en Grande-Bretagne. Rien qu’en Flandre-Occidentale, la police en compte environ 90 par semaine en moyenne. Les coûts pour l’économie de la province sont colossaux. 35 % des entreprises de Zeebruges parlent de dommages à hauteur de 100 000 à plus de trois millions d’euros.

Mieux sécuriser les parkings et les ports

Avec le Brexit sans accord qui se profile, la N-VA estime nécessaire d’agir afin de sécuriser les parkings d’autoroute et les ports flamands contre les transmigrants : « Nous n’avons toujours pas idée des conséquences d’un éventuel Brexit sans accord. Les camions dans le port de Zeebruges et ailleurs seront à l’arrêt plus longtemps en raison des contrôles douaniers. Les transmigrants auront donc beaucoup plus de temps pour s’y cacher afin de traverser la Manche. »

La dissuasion afin de lutter contre le trafic d’êtres humains

C’est le groupe N-VA qui, sous la législature précédente, avait pris l’initiative de sanctionner le fait de pénétrer dans un domaine portuaire. Le parti souhaite maintenant renforcer l’effet de dissuasion et accorder à la police plus de moyens et de possibilités d’action dans la lutte contre la transmigration illégale, en rendant punissable le fait de grimper dans des camions en dehors d’un domaine portuaire également. « Nos services doivent aussi pouvoir agir sur les parkings d’autoroute et en dehors des ports. En y associant une peine d’un an, la détention préventive et les poursuites réelles deviennent possibles. Un élément dissuasif important dans la lutte contre le trafic d’êtres humains », explique la N-VA.

« En tant que parlement, il est de notre devoir de tout faire pour éviter le chaos dans nos ports en cas de Brexit sans accord. Mieux vaut agir de manière proactive maintenant plutôt que d’attendre que ce problème ne nous dépasse à nouveau », conclut la N-VA.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de