Peter De Roover : « Il faut abolir la loi pandémie »

17 janvier 2023
Peter De Roover

La Chambre va enfin débattre de l’évaluation de la loi pandémie transmise en juin.  « Ce rapport ne fait que conforter le gouvernementalors que nous avions besoin d’une évaluation indépendante », estiment le président de groupe Peter De Roover et la députée fédérale Frieda Gijbels. « La question de l’utilité de la loi reste sans réponse. » La N-VA va donc continuer de s’y opposer. « La seule solution juste est de la supprimer. Nous insistons sur ce point. »

Le parlement mis hors-jeu

Pour De Roover, les mesures ayant un impact sur la vie de nos concitoyens devraient toujours être soumises à un débat démocratique au parlement.  « La loi actuelle met la représentation démocratique hors-jeu, ce qui donne à ce gouvernement et à tous les suivants une procuration pour contrôler tous nos faits et gestes en période de pandémie. »

Rapport partial

Le rapport ne tire toutefois que des conclusions limitées. Seules deux mesures ont ainsi été considérées comme « moins utiles » : l’obligation universelle du port du masque et la fameuse règle de la fenêtre dans les trains. « Mais vous souvenez-vous de la différence entre boire une bière au café et dans un dancing ? Ou du fait de ne pouvoir accueillir des visiteurs que si l’on a un portail de jardin ? D’innombrables mesures nous ont fait froncer des sourcils mais n’ont pas été traitées dans le rapport », déplore Peter De Roover.

PowerPoints confus

Le rapport parle également de communication transparente vis-à-vis des citoyens. « Il leur a pourtant fallu fouiller dans de nombreux PowerPoints et sur d’innombrables sites web confus pour trouver les dernières mesures. » Le rapporteur défend par ailleurs la définition trop large d’une pandémie, le manque de contrôle parlementaire par les élus et la possibilité limitée pour les citoyens de contester les mesures.

La N-VA réclame une évaluation indépendante et impartiale

« Nous avions besoin d’un rapport indépendant et honnête, mais le gouvernement De Croo s’est juste réconforté », regrette la députée fédérale Frieda Gijbels, chargée du suivi du dossier pour la commission Santé. La N-VA réclame donc une évaluation indépendante et impartiale de la loi pandémie afin de déterminer si elle a oui ou non une utilité. « Une évaluation par l’OCDE est en cours, mais elle se fait attendre. Aux Pays-Bas, plusieurs évaluations ont déjà été réalisées sur de nombreux aspects. »

Suppression

La N-VA n’en démord pas : « Le bon sens doit primer. Il faut supprimer la loi pandémie afin que le parlement redevienne partie intégrante du processus décisionnel », conclut De Roover.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de