Périphérie flamande : 25 % des élèves scolarisés dans l’enseignement francophone

30 juillet 2018

Plus d'un enfant sur quatre des 19 communes flamandes autour de Bruxelles se rend dans une école francophone de Bruxelles ou de Wallonie. La N-VA tire la sonnette d’alarme. « L’enseignement est le principal moyen dont dispose la Flandre pour intégrer les habitants et préserver le caractère flamand des communes autour de Bruxelles. C'est aussi la meilleure garantie d’apprendre le néerlandais pour les allophones. Nous devons convaincre les parents habitant dans la périphérie flamande d’opter pour l’enseignement flamand. »

Augmentation de 10 %

Les enfants qui suivent l’enseignement francophone sont principalement inscrits dans des écoles de la capitale. Les communes de Zaventem et Leeuw-Saint-Pierre se trouvent en tête, avec près d’un tiers des enfants inscrits dans un établissement de la Communauté française. Nous constatons également que le nombre d’enfants suivant l’enseignement francophone a augmenté de 10 % en trois ans dans différentes communes. Ces chiffres ne se retrouvent pas de l’autre côté de la frontière : peu de Wallons choisissent d’envoyer leurs enfants à l’école en Flandre.

Enseignement flamand

« Les parents ont bien évidemment le droit d’inscrire leurs enfants dans l’enseignement francophone. » Mais ce choix a des conséquences : les enfants ne parlent pas la langue de l’endroit où ils vivent, leurs trajets sont plus longs et les problèmes de capacité dans les écoles bruxelloises augmente », explique la N-VA. « Il s’agit en effet de milliers d’élèves qui font le trajet tous les jours entre la Flandre et Bruxelles et qui occupent des places qui devraient d’abord être réservées aux Bruxellois. Ils devraient plutôt suivre l’enseignement flamand près de chez eux.

Plus d’écoles

Pour la N-VA, ces chiffres montrent clairement que la périphérie flamande a des besoins spécifiques et nécessite des moyens supplémentaires, notamment pour construire plus d’écoles. « Les enfants qui suivent actuellement l’enseignement francophone à Bruxelles pourront ainsi s'inscrire dans une école de la périphérie flamande à l’avenir », conclut la N-VA.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de