Pensions des policiers : la ministre Verlinden envoie les deux tiers de la facture aux villes et communes

22 avril 2021

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a prévu un montant de 32,9 millions d’euros pour les villes et communes afin de compenser le coût des pensions des anciens agents de police. Le coût total s’élève toutefois à 100 millions d’euros. « La ministre Verlinden envoie donc les deux tiers de la facture des pensions des policiers aux autorités locales », expliquent les députés fédéraux N-VA Joy Donné et Koen Metsu. « C’est une immense déception. »

Le système de financement des fins de carrière des agents de police locaux nécessite une solution structurelle depuis quelque temps déjà. Sous la législature précédente, l’ancien ministre de l’Intérieur Jan Jambon avait mis au point un mécanisme de financement dans l’attente d’une harmonisation de l’ensemble des systèmes de pension anticipée. Ce mécanisme a persisté jusqu’en 2019. En 2020, le travail législatif de Joy Donné et Koen Metsu a permis d’élaborer un système provisoire, mais rien n’a été prévu dans le budget pour 2021. « C’est pourquoi nous avons soumis une nouvelle proposition de loi afin de prendre en charge l’intégralité du financement cette année encore », expliquent Joy et Koen.

La ministre Verlinden a malheureusement fini par proposer une demi-solution en prévoyant un montant de 32,9 millions d’euros pour les administrations locales. « Cela ne représente qu’un tiers de la facture totale et il s’agit encore d’une solution temporaire. La ministre ne souhaite pas offrir de continuité ni de sécurité juridique aux villes et communes. Elle leur soumet au contraire une note salée. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de