Merci Theo : un nombre record de réfugiés perdent leur statut après leurs vacances dans un pays « dangereux »

19 août 2019
Theo Francken

En 2018, 217 réfugiés se sont vu retirer leur statut de protection. Un record. Ces réfugiés sont considérés comme une menace pour la société ou retournent dans leur pays d'origine. Nous devons cette hausse à la politique ferme de l’ancien secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken.

Plus sévère pour les criminels condamnés

En 2017, le parlement a approuvé le renforcement de la loi sur les étrangers de Theo Francken, qui permet d'expulser plus rapidement les étrangers condamnés pour un délit grave. Ils sont alors considérés comme une menace pour la société.

En vacances dans un pays « dangereux »

En ce qui concerne les « vacanciers » : Theo Francken a conclu des accords avec les Pays-Bas et l’Allemagne pour échanger des informations sur les réfugiés qui retournaient dans leur pays d’origine depuis leurs aéroports. Il est contradictoire de retourner dans son pays d’origine lorsque l’on vient d’être reconnu comme réfugié alors que la région est dangereuse.

Quatre fois plus de retraits

Ce nombre de 217 retraits, sur 20 000 reconnaissances par an, ne semble pas élevé. Mais ce chiffre a quadruplé : il s’élevait à 52 retraits en 2015.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de