L’inadéquation entre les demandeurs et les offres d’emploi à l’aéroport lentement résolue

30 juillet 2018
l’aéroport

Les offres d’emploi à l’aéroport trouvent de plus en plus facilement preneur. Le problème de l’inadéquation entre l’offre et la demande dans et autour de l’aéroport est lentement résolu. La N-VA est satisfaite : « Les résultats de la Brussels Airport House (BAH), créée spécialement à cet effet, montrent de véritables progrès l’année dernière. En 2017, la BAH a permis à 336 personnes de trouver un emploi à l’aéroport via des trajets personnalisés. Ces chiffres montrent que le recrutement fonctionne mieux. Les visiteurs spontanés se rendent de plus en plus à la BAH. »

Un acteur important

478 postes sont encore vacants, mais la BAH prend différentes initiatives afin de stimuler l’afflux de travailleurs. « Une campagne médiatique va être lancée afin de mieux la faire connaître. À la fin de l’année, un nouveau nom, de nouveaux bureaux et un nouveau site permettront de renforcer la position de la BAH en tant qu’acteur important à l’aéroport », explique la N-VA.

Concertation avec le VDAB Le Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding (VDAB), c’est-à-dire le service flamand pour l’emploi et la formation professionnelle, est un service public flamand qui rassemble l’offre et la demande sur le marché de l’emploi et qui a essentiellement pour mission de faire office d’intermédiaire pour les demandeurs d’emploi et de les aider à trouver du travail. Depuis la réforme de l’État de 1989, les services de l’emploi relèvent des régions et la formation professionnelle est une compétence communautaire. Le pendant wallon du VDAB est le Forem et le pendant bruxellois est Actiris. VDAB , Actiris et le Forem

La BAH a commencé à enregistrer la provenance des candidats en janvier 2018. Il ressort des premières informations que ce sont principalement les candidats flamands et bruxellois qui se sont rendus à la BAH. La Frontière linguistique La frontière linguistique entre la région Flamande et la région Wallonne a été fixée définitivement durant la période 1962-1963. L’arrondissement de Bruxelles-Capitale est officiellement bilingue. La frontière linguistique n’est pas une invention flamande. Les francophones, et surtout les socialistes, ont voulu dès le début du 20ème siècle que soient créées des régions unilingues en Belgique. Aujourd’hui, les Flamands souhaitent que la frontière linguistique et le bilinguisme de Bruxelles soient respectés. frontière linguistique reste un obstacle, mais un partenariat avec le Forem doit permettre de trouver des solutions. La Brussels Airport House poursuivra également son volet formation. En concertation avec le VDAB et Actiris, un prétrajet a été lancé pour la formation de loader/sorter.

Un pas en avant

« C'est un pas en avant par rapport aux débuts de la BAH. Les demandeurs d’emploi reçoivent une formation linguistique en néerlandais et une formation technique. La BAH est capable d’organiser des choses que les entreprises individuelles ne peuvent pas forcément faire. Les économies d’échelle sont donc bénéfiques dans ce cas. Nous nous réjouissons du développement structurel de ces prétrajets en 2019 », conclut la N-VA.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de