Les exportations flamandes atteignent de nouveaux records en 2018

29 mars 2019

Les entreprises flamandes ont exporté pour 328 milliards d’euros en 2018, soit une augmentation de 3,45 % par rapport à 2017. La Flandre est le quinzième plus grand exportateur mondial. La perspective du Brexit n’a donc pas (encore) eu d’impact sur l’économie flamande. Le ministre-président Geert Bourgeois espère que cela va durer. « La Flandre se porte incroyablement bien, mais j’espère, dans l’intérêt de la prospérité flamande, que mon successeur pourra lui aussi présenter de tels chiffres. La perspective d’un Brexit pur et dur est une très grande menace », explique Geert Bourgeois.

Vitales pour la Flandre

C’est la neuvième année d’affilée que les exportations flamandes augmentent, un record. La Flandre représente plus de 83 % des exportations belges totales. Sur l’ensemble de la législature depuis 2014, nos exportations ont augmenté de 11,5 %, soit 34 milliards d’euros. Les exportations sont donc vitales pour la Flandre. Un emploi flamand sur trois est lié aux exportations. « Il s’agissait d’une de mes priorités absolues durant cette législature. Je suis satisfait des résultats. Nous devons poursuivre dans ce sens », explique Geert Bourgeois.

Importance d’un marché unifié

La majeure partie des exportations concerne les pays de l’Union européenne, principalement les pays voisins que sont l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, le Royaume-Uni et le Luxembourg. « Cela démontre l’importance majeure de notre marché intérieur unifié pour une petite nation comme la Flandre. Si le Royaume-Uni venait à quitter l’Union européenne sans accord, 28 000 emplois flamands, représentant 2,6 % du PIB Le produit intérieur brut (PIB) correspond à la production totale de biens et de services au sein d’un pays, tant d’entreprises que des administrations. Il est généralement utilisé comme critère d’évaluation de la prospérité d’un pays. C'est la raison pour laquelle la N-VA surveille de près l’évolution du PIB belge. PIB , seraient en danger selon la KU Leuven », explique le ministre-président Bourgeois.

Hausse de 17 % pour le Canada

En dehors de l’Europe, les exportations vers l’Afrique, les États-Unis et le Canada ont également augmenté. « La hausse de 17 % pour le Canada est une bonne chose pour l’économie flamande. La grande proximité économique entre le Canada et l’Union européenne et la Flandre, qui a débouché sur l’accord de libre-échange CETA, contribue à notre prospérité flamande. Si nous voulons protéger nos exportations, nous devons continuer de miser sur des relations commerciales solides avec les pays situés en dehors de l’Union européenne », conclut le ministre-président.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de