Le néerlandais deuxième langue de plus en plus populaire à Bruxelles

6 février 2020

Plus de 10 000 personnes se sont inscrites pour un cours de néerlandais deuxième langue (NT2) à la Maison du Néerlandais de Bruxelles. Ces cours sont particulièrement populaires auprès des Belges de langue maternelle française, selon les chiffres demandés par la N-VA. « Ces chiffres montrent que le néerlandais a gagné en importance et en respect parmi les Bruxellois. »

En 2019, plus de 10 000 personnes se sont inscrites pour un cours de néerlandais deuxième langue (NT2) à la Maison du Néerlandais de Bruxelles. Les participants sont principalement des Belges francophones. Les non-Belges viennent quant à eux pour la plupart du Maroc, de France, d’Italie et d’Espagne. Outre le français, la majorité des participants parlent arabe ou espagnol. « Ces chiffres démontrent que les cours de néerlandais suscitent l’intérêt non seulement des nouveaux arrivants, mais aussi de nos compatriotes francophones. C’est un signal extrêmement positif, qui montre que le néerlandais a gagné en importance et en respect parmi les Bruxellois. »

Meilleures chances sur le marché du travail

De plus en plus de personnes comprennent que le néerlandais offre de réelles possibilités sur le marché du travail à Bruxelles : près de 60 % des participants sont au chômage, environ 10 % sont des étudiants et un tiers sont indépendants ou salariés. « Cela s’explique notamment par une plus grande conscience des possibilités qu’offre le néerlandais sur le marché du travail », explique la N-VA.

Des taux de réussite problématiques

La N-VA souligne toutefois les faibles taux de réussite : seuls 52,8 % des participants réussissent le module pour lequel ils se sont inscrits. 10 % échouent et pas moins de 24,9 % abandonnent en cours de module. « Nous devons absolument améliorer ces chiffres », conclut le parti.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de