L’accord commercial entre l’UE et le Japon est une bonne chose pour la Flandre

12 décembre 2018

« Pour une économie ouverte et exportatrice comme la Flandre, cet accord commercial avec le Japon offre de nouvelles possibilités. C'est une aide précieuse pour une politique commerciale ambitieuse, au bénéfice de nos entreprises et de nos consommateurs. » Selon l’eurodéputé Ralph Packet, la Flandre a tout à gagner de ce nouvel accord commercial entre l’Union européenne et le Japon. « Dans un climat global de protectionnisme et de mesures commerciales unilatérales, cet accord commercial avec le Japon est un signal montrant que nous ne voulons pas dresser de murs autour de l’Europe, mais privilégions un commerce correct et intelligent », réagit l’eurodéputé Packet.

Commerce international

90 % des exportations belges vers le Japon viennent de Flandre. Et 95 % de ce que le Japon importe vers la Belgique est destiné à la Flandre. Le port de Zeebruges est en outre une plaque tournante majeure pour l’importation en Europe de voitures japonaises. En bref, la Flandre vit du commerce international et trouve donc tout son intérêt dans ce nouvel accord commercial.

Intérêts de la Flandre

Le député flamand Karl Vanlouwe suit de près le commerce international. Il se range à l’avis de Ralph Packet. « Tous les intérêts de la Flandre sont repris dans le traité, de nombreux tarifs douaniers et obstacles au commerce disparaissent et nos entreprises bénéficieront d'un meilleur accès aux marchés publics des administrations publiques centrales. En outre, l’accord traite également du développement durable et un chapitre spécifique est consacré aux PME », explique Karl Vanlouwe.

Outre l’accord commercial, le partenariat stratégique avec le Japon a également été approuvé. Ces deux traités visent à mieux harmoniser et approfondir l’étroite collaboration entre les deux partenaires.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de