La politique touristique flamande récolte des éloges au New York Times

31 août 2020
Zuhal Demir

Le New York Times considère la politique touristique flamande comme un leader mondial à l’ère post-coronavirus. Zuhal Demir, ministre flamande du Tourisme, se dit satisfaite : « Nous entrons dans une nouvelle ère où il ne s’agit pas nécessairement d’augmenter le tourisme, mais bien de privilégier sa qualité. »

Le tourisme a trop longtemps été une affaire de chiffres de croissance. L’accent a été mis à l’unanimité sur une augmentation du nombre de visiteurs et de passagers, au détriment de l’équilibre, y compris pendant la crise du coronavirus. L’équilibre dans une destination de voyage est essentiel pour que les intérêts des visiteurs, des résidents et des entrepreneurs se retrouvent. Cela signifie que les touristes ne sont pas des portefeuilles ambulants et que les habitants ne doivent pas se sentir pas évincés dans « leur » ville. La Flandre l’a compris et sa politique touristique peut constituer un modèle mondial. C’est ce que dit le New York Times dans un article de recherche sur le tourisme après le coronavirus.

Plus intelligent et plus vert

« Le fait que le New York Times nous cite comme exemple international nous conforte dans la conviction que nous empruntons la bonne voie. Passer du tourisme de masse à une meilleure forme de tourisme, équilibrée et de qualité, qui profite également aux habitants », explique la ministre flamande Zuhal Demir. Le tourisme post-coronavirus peut-il être plus intelligent et plus vert qu’auparavant ? Le New York Times ne cache pas que la politique touristique flamande peut être un modèle pour le reste du monde après la pandémie.

Privilégier la qualité à la quantité

Zuhal Demir aime ce genre de défi : « Le monde touristique est en pleine mutation. Et de manière fondamentale. Le tourisme de masse avec des centres-villes surpeuplés, où les touristes sont entassés, n’est pas nécessaire pour le moment. Nous entrons dans une nouvelle ère où il ne s’agit pas nécessairement d’augmenter le tourisme, mais bien de privilégier sa qualité. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de