La plan Canal fonctionne : 94 800 contrôles de résidence et 8000 radiations en 2017

1 août 2018
Le canal à Bruxelles

L'an dernier, la police a contrôlé en moyenne 260 logements par jour dans la zone du canal à Bruxelles. Ces contrôles font partie du plan Canal mis en place par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon après les attentats terroristes de Paris en 2015. Le ministre Jambon avait alors promis de « nettoyer Molenbeek ». Ces contrôles ont déjà donné lieu à 8000 propositions de radiation des registres de la population. Les chiffres montrent que les communes bruxelloises ont finalement mis de côté leurs objections et collaborent désormais.

Plus d’effectifs policiers

Après les attentats du 13 novembre 2015, le ministre Jan Jambon avait lancé le plan Canal, permettant aux corps de police de neuf communes situées dans la zone du canal à Bruxelles d’effectuer des contrôles de résidence. Au départ, les communes concernées n’étaient pas favorables, notamment car elles ne disposaient pas de suffisamment d’effectifs. Le ministre Jambon a donc envoyé des renforts et le plan Canal est finalement entré en vigueur.

Les esprits sont mûrs

En 2017, la police a effectué près de 95 000 contrôles de résidence afin de vérifier si les personnes concernées vivaient réellement là où elles étaient inscrites. Ces contrôles ont donné lieu à 8000 propositions de radiation. Les chiffres de l'Intérieur montrent en outre que des contrôles ont également lieu dans des communes qui ne font pas partie du plan Canal. Cela démontre bien que les esprits sont mûrs à Bruxelles.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de