La N-VA veut supprimer l’indexation du financement des partis politiques

17 décembre 2019

« Si l’on demande à la société de faire des efforts, il me paraît évident que les partis politiques en fassent aussi. » La N-VA a élaboré une proposition de loi visant à supprimer l’indexation du financement des partis politiques. Si elle est approuvée, elle s’accompagnera d’une économie de 758 000 euros au total en 2020.

Geler les dotations des partis

Lors des débats sur les propositions budgétaires pour 2020 cette semaine, la N-VA a déposé deux amendements visant à geler les dotations des partis et les subventions de fonctionnement des groupes. Pour 2020, les dotations aux partis politiques sont budgétisées à hauteur de 32,5 millions d’euros et les subventions de fonctionnement pour les groupes à hauteur de 9,6 millions. Les amendements de la N-VA représentent une économie de respectivement 586 000 et 172 000 euros.

Étrangement, seule la plus petite des deux propositions a obtenu une majorité. L’économie de 586 000 euros n’a pas pu bénéficier du soutien du CD&V, d’Ecolo-Groen, du MR ni du PS. « Une attitude équivoque », souligne la N-VA.

Deux visages

La N-VA essayera tout de même d’inverser la tendance lors de la séance plénière du jeudi 19 décembre. « Si l’on demande à la société de faire des efforts, il me paraît évident que les partis politiques en fassent aussi. Ma proposition de loi vise en premier lieu à supprimer l’indexation afin de réduire progressivement le financement. Nous déplorons que pour des raisons obscures, Ecolo-Groen et le CD&V montrent deux visages dans ce dossier, ce qui met à mal la crédibilité du monde politique. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de