La N-VA replace la Défense au cœur des priorités

23 mai 2019

Ces dernières années, la N-VA a replacé la Défense au cœur des priorités politiques. Avec un investissement total de 9,2 milliards d’euros, nous avons mis un terme à des années d’économies. Nos forces armées vont à nouveau disposer d’un matériel moderne afin de réaliser efficacement leurs missions. « Si cela ne tenait qu’à nous, nous poursuivrons dans ce sens lors de la prochaine législature », expliquent Theo Francken et Sander Loones.

À l’occasion d’une visite chez Asco (une importante entreprise belge du secteur aéronautique), Theo Francken, Sander Loones et les parlementaires N-VA de la commission Défense ont décrit le programme du parti en matière de défense.

Pilier de la sécurité

Ces dernières années, la Défense a été un pilier important de notre sécurité extérieure, avec la participation à différentes missions internationales. Mais elle a aussi participé à notre sécurité intérieure. Les militaires présents dans les rues ont en effet contribué à la protection des citoyens. Le principal mérite en revient aux militaires, qui doivent pouvoir compter sur un matériel plus performant et un leadership fort afin de mener à bien leurs missions à l’avenir.

« Mais nous n’en avons pas terminé. Nous devons maintenant confirmer ce changement de cap stratégique et cette rupture avec le passé », explique Theo Francken. « Pour ce faire, nous devons poursuivre les investissements dans le matériel, moderniser les casernes tout en assurant une meilleure répartition régionale et rendre le métier de militaire plus attrayant. »

Un environnement de travail moderne

Pour la N-VA, il nous faut investir dans des casernes modernes et correctement situées, afin de permettre aux militaires de travailler et de s’entraîner dans un environnement de travail digne du 21e siècle. La répartition régionale de nos casernes doit être améliorée, avec notamment la création d’une unité de combat terrestre supplémentaire en Flandre-Orientale ou en Flandre-Occidentale. « Nous constatons en effet que de nombreux militaires habitant dans ces provinces doivent parcourir de longues distances et que le recrutement souffre de l’absence d’une telle unité dans cette région », explique la N-VA.

Un employeur attrayant

La Défense a beaucoup de mal à attirer des jeunes et à les conserver. Pour la N-VA, il est donc indispensable de renforcer l’image de l’armée et l’attrait de la profession. Cela nécessite une politique du personnel adéquate et une attention permanente portée au statut et au bien-être du personnel. La flexibilité, le défi et la possibilité de concilier famille et carrière sont trois éléments incontournables de cette démarche.

« Et puis, la Défense doit rester la Défense », souligne Theo Francken. « J’entends trop souvent des militaires se plaindre de ne pas être suffisamment engagés pour ce pour quoi ils ont été formés. Sans vouloir jouer aux cow-boys, nous devons envisager des missions plus risquées à l’étranger. »

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de