La N-VA propose à nouveau de moderniser la monarchie

16 juillet 2013

Les partis de la majorité fédérale ne veulent pas entendre parler d’une réforme de la monarchie. Pourtant, en Flandre, l’idée selon laquelle le roi ne devrait pas avoir le droit d’exercer un pouvoir politique fait clairement consensus. À l’approche de la transition royale (le prince héritier Philippe succédera le 21 juillet à Albert II comme roi des Belges, NDLR), la N-VA à de nouveau proposé un paquet de mesures visant à réformer la monarchie. Ces propositions entendent donner au roi une fonction strictement protocolaire dénuée de toute signification politique. La N-VA déplore par ailleurs que le gouvernement n’ait pas eu le courage d’opérer des coupes plus importantes dans les dotations. D’ici peu, la Belgique comptera trois reines, deux rois, un prince et une princesse bénéficiant chacun d’une dotation, auxquels il faudra peut-être ajouter une princesse héritière. Le fait que le frère et la sœur du roi reçoivent une dotation est unique au monde. Dans d’autres monarchies, ceux-ci trouvent tout simplement un emploi.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de