La N-VA en phase avec les principes d'autonomie accrue et d'eurorealisme du groupe ECR

18 juin 2014

La N-VA a décidé d’intégrer le groupe des « Conservateurs et Réformistes européens »  (ECR). « Nous avons choisi le groupe qui nous garantit le plus haut degré d’autonomie afin de décider librement de nos positions et de nos votes », explique Johan Van Overtveldt, tête de liste européenne.

« Aucun groupe ne reflète tout à fait nos idées. Mais pour avoir voix au chapitre au Parlement et devenir membre des commissions, il faut faire partie d’un groupe. Nous avons donc cherché celui qui nous permettrait de réaliser au mieux notre projet », poursuit Johan Van Overtveldt.

« En tant que parti euroréaliste, la N-VA rejette l’idée d’un super État européen, mais nous réfutons tout autant le négativisme total. Nous adoptons une position critique positive envers l’Union européenne. Nous sommes à cet égard en phase avec les principaux groupes composant l’ECR », commente Johan Van Overtveldt. « Mais nous partageons un point de vue similaire sur le plan socioéconomique. »

Johan Van Overtveldt ne dément toutefois pas les contradictions entre le parti et certains membres du groupe ECR : « Comme les autres partis au sein de l’ECR, nous sommes en mesure de déterminer en toute liberté nos positions et nos votes. Il serait donc hypocrite de priver les autres des droits dont nous bénéficions. Mais si certains membres adoptent des points de vue que nous ne partageons absolument pas, nous ne manquerons pas de nous en distancer. »

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de