La N-VA doute du sérieux du gouvernement De Croo I sur le plan budgétaire : « Les hauts fonctionnaires fédéraux ne croient pas non plus à la fable de la coalition Vivaldi »

8 octobre 2020

En marge de sa déclaration gouvernementale, le gouvernement De Croo a remis un tableau budgétaire au parlement. Dès le débat parlementaire, chacun a pu constater la négligence dont il a fait l’objet. Différents économistes soulignent le manque de cohérence des chiffres avancés, et le comité de monitoring lui-même émet de sérieuses réserves. Pour la N-VA, ce tableau remet en doute le sérieux du gouvernement sur le plan budgétaire. « La critique des hauts fonctionnaires fédéraux du comité de monitoring remet davantage encore en cause le sérieux de ce gouvernement. Outre les nombreuses autres questions, ils estiment que le déficit budgétaire pour 2021 sera encore plus élevé d’un demi-milliard d’euros. »

De graves manquements dans les chiffres du gouvernement

Ces derniers jours, différents experts ont souligné de graves manquements dans les chiffres du gouvernement censés démontrer que le déficit budgétaire pourrait être ramené à 3,4 % du PIB Le produit intérieur brut (PIB) correspond à la production totale de biens et de services au sein d’un pays, tant d’entreprises que des administrations. Il est généralement utilisé comme critère d’évaluation de la prospérité d’un pays. C'est la raison pour laquelle la N-VA surveille de près l’évolution du PIB belge. PIB d’ici 2024. C’est notamment le cas de l’économiste en chef du Voka Voka, le Vlaams netwerk van ondernemingen, soit le réseau flamand d’entreprises, est une organisation flamande d’employeurs qui représente plus de 16 000 entreprises en Flandre et à Bruxelles, qui représentent 65 % de l’emploi privé. Le Voka a été institué en janvier 2004 dans le cadre de la collaboration entre le Vlaams Economisch Verbond (VEV) et les huit chambres régionales de commerce en Flandre. Voka Bart Van Craeynest, qui écrit : « En résumé : les dépenses courantes supplémentaires sont définies, leur financement est incertain et il n’y a aucun plan concret pour remettre de l’ordre dans les comptes publics à long terme. »

Des dépenses supérieures à ce que laisse paraître le gouvernement

Les dépenses ont donc déjà été décidées et seront plus élevées que ce que le gouvernement violet‑vert laisse paraître. Les 3,2 milliards d’euros prévus pour la nouvelle politique ne suffiront pas à financer toutes les promesses du gouvernement Vivaldi, dont le financement supplémentaire des soins de santé, le relèvement de la pension minimum « vers » 1500 euros et l’augmentation de toutes les allocations au niveau du seuil de pauvreté.

On se moque de la population

La N-VA est consternée. « Quand on fait la somme des promesses et qu’on la met en regard des simulations budgétaires du Bureau du Plan Le Bureau Fédéral du Plan (BFP) est une institution belge d’utilité publique. Le Bureau du Plan réalise des études et projections concernant des problèmes de politique socio-économique et écologique. Il met son expertise scientifique à la disposition du gouvernement, du parlement, des partenaires sociaux et des institutions nationales et internationales. Bureau du Plan , on constate que la facture sera probablement au moins deux fois plus élevée. Non seulement les dépenses sont sous-estimées, mais les revenus sont également surestimés, de manière totalement irréaliste. La population a droit à des autorités qui communiquent de manière transparente et non des politiciens qui lui font des promesses impossibles à tenir. Se moquer de la population, cela fait-il aussi partie du nouveau positivisme violet-vert ? »

Les hauts fonctionnaires fédéraux confrontent les chiffres à la réalité

Le comité de monitoring a présenté ses propres chiffres. Dans leur rapport périodique, les hauts fonctionnaires fédéraux dressent un état des lieux et y ajoutent différentes projections. Proches du terrain, ils peuvent facilement vérifier la réalité. Une contribution précieuse. « Et que disent-ils ? », demande la N-VA. « Le comité de monitoring confirme que ce gouvernement se croit plus riche qu’il ne l’est. Le déficit budgétaire pour 2021 sera de 24,54 milliards d’euros et non de 24,04 milliards comme indiqué dans le tableau du gouvernement De Croo. En plus des 7 milliards d’économies et d’impôts promis par le gouvernement, le comité de monitoring prévoit un trou supplémentaire d’un demi-milliard. »

Les contribuables méritent mieux

En particulier en ces temps de crise et de pandémie mondiale, il est essentiel d’avoir des chiffres aussi précis que possible. Le secteur des soins de santé et le tissu socio-économique reposent sur les moyens à disposition. Le gouvernement ne peut les tromper. La N-VA appelle le gouvernement à faire preuve de la transparence la plus totale sur ses comptes. Les contribuables du pays méritent mieux que la demi-feuille A4 et le petit tableau budgétaire qui leur sont proposés.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de