La N-VA continue de s’opposer à la sortie du nucléaire promue par les violets-verts

13 novembre 2020
Maintenir les centrales nucléaires en activité plus longtemps pour éviter une pénurie d’énergie

« La réalité, c’est que nous nous retrouvons avec l’approvisionnement en électricité le plus polluant de l’histoire récente. » La N-VA continue de s’opposer à la sortie du nucléaire promue par les violets-verts. « Les dogmes sont rarement de bon conseil en matière d’énergie. »

« La Belgique devient l’un des producteurs d’électricité les plus polluants d’Europe », titre le Tijd suite à l’examen des projets climatiques nationaux par le think-tank Ember. Avec la sortie du nucléaire promue à tout prix par le gouvernement De Croo, la Belgique sera le seul pays d’Europe où la part de l’électricité provenant d’énergies fossiles augmente au cours des dix prochaines années. « La sortie du nucléaire souhaitée par les violets-verts est mauvaise pour notre portefeuille, pour la sécurité de l’approvisionnement et pour le climat. La N-VA entend bien s’y opposer. »

L’approvisionnement en électricité le plus polluant de l’histoire récente

« Avec le rejet de l’énergie nucléaire par les violets-verts, les émissions de CO2 liées à la production d’électricité atteignent des sommets. Les dogmes sont rarement de bon conseil en matière d’énergie », souligne la N-VA. « D’après le Premier ministre, il s’agit de l’accord de gouvernement le plus vert de l’histoire, mais la réalité, c’est que nous nous retrouvons avec l’approvisionnement en électricité le plus polluant de l’histoire récente. »

La N-VA plaide depuis longtemps pour le maintien en activité des deux centrales nucléaires les plus récentes pendant au moins dix ans. D’après l’étude d’EnergyVille, cela permettrait de réduire les émissions de CO2 de 25 millions de tonnes.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de