La N-VA appelle le ministre Pieter De Crem à présenter un projet d'armée unique au Benelux

11 novembre 2013

En 2014, la Défense doit revoir son budget à la baisse pour la énième année consécutive. En ce jour de commémoration, la N-VA réclame une fois de plus la suppression des mesures d’économie à la Défense et insiste sur un projet concret destiné à fusionner l’armée belge avec celle des Pays-Bas et du Luxembourg. « Cette Intégration La Flandre mène une politique d’intégration. Il s’agit d’une forme accompagnée, ciblée et dirigée d’intégration sociale de personnes d’origine étrangère dont l’objectif consiste à donner aux nouveaux-venus une place à part entière dans la communauté grâce à l’inclusion et non l’exclusion. L’intégration par entre autres des cours de langues et d’intégration a été concrétisée grâce à la participation de la N-VA au Gouvernement flamand depuis 2004 et à la désignation d’un ministre de l’Intégration. intégration est la seule manière de maintenir notre niveau d’ambition international dans le domaine de la Défense », estime la N-VA.

Selon la N-VA, si la Défense veut maintenir un niveau d’ambition acceptable, une collaboration internationale intense est absolument nécessaire. La fin de la législature approche à grands pas. Le ministre Pieter De Crem doit à présent annoncer la couleur et prendre des initiatives concrètes.

En outre, le parti craint fortement que cette collaboration avec les Pays-Bas ne soit plus possible si le ministre De Crem entre en fonction l’OTAN ou si un nouveau ministre de la Défense est nommé après les élections. Un projet très concret, qui va bien plus loin que la vague déclaration d’intention de 2012, et un calendrier clair s’imposent donc. Le prochain ministre de la Défense pourra alors assurer le suivi de ce projet.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de