La justice et la police doivent mieux protéger les holebis et transgenres

11 mai 2018

Les holebis et transgenres doivent être mieux protégés par la police et la justice. La secrétaire d’État à l’Égalité des chances Zuhal Demir propose un plan en 115 actions visant à améliorer le travail de la police et de la justice tout en leur donnant plus de moyens de lutter contre l’homophobie et la transphobie. « Car ces problèmes sont malheureusement encore présents au sein de notre société, que ce soit de manière ouverte ou dissimulée », explique Zuhal Demir. En 2016, le centre pour l’égalité des chances Unia a ouvert 104 dossiers, une forte augmentation par rapport aux années précédentes.

Répression et acceptation

Concrètement, les agents recevront une formation spécifique et un point de contact national relatif aux infractions sera mis en place. La discrimination des personnes transgenres sera punie plus sévèrement. La justice examinera également pourquoi les délits haineux sont si souvent classés sans suite. Mais la secrétaire d’État Demir ne mise pas uniquement sur la répression. Elle entend également promouvoir l’acceptation des holebis dans toutes les couches de la société. « Il ressort d’études que ce sont surtout les jeunes musulmans qui ont du mal à accepter les holebis. Il nous faut leur expliquer les choses et les sensibiliser », conclut la secrétaire d’État Demir.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de