La Flandre souhaite promouvoir le bien-être animal au niveau européen

23 novembre 2022
hond

Au printemps 2024, la Belgique présidera le Conseil de l’Union européenne. La Flandre souhaite profiter de l’occasion pour promouvoir le bien-être animal, avec un sommet européen dédié et un commissaire européen chargé de la question.

À l’occasion de la déclaration de politique et de budget en commission du Parlement flamand, le ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts a indiqué vouloir profiter de la présidence belge du Conseil de l’Union européenne au premier semestre 2024 pour mettre en avant les bonnes pratiques de la politique flamande en matière de bien-être animal.

Un sommet européen sur le bien-être animal

Weyts souhaite notamment organiser le tout premier sommet européen sur le bien-être animal. Y seraient notamment abordées une initiative européenne pour de meilleures conditions de commerce et de transport des chiots, l’expérimentation animale et un commissaire européen chargé du bien-être animal.

La Flandre, modèle pour les autres pays de l’UE

« Il n’y a évidemment pas encore d’ordre du jour, mais à travers cette présidence, la Flandre peut souligner son rôle de précurseur sur ces questions. Pensons à l’interdiction de l’abattage sans étourdissement et à la stérilisation et à l’identification obligatoires des chats. Nous espérons ainsi inciter d’autres pays européens à suivre notre exemple et à mettre un terme aux mauvaises conditions et aux pratiques douteuses », explique la députée flamande Allessia Claes.

Rôle de pionnier

« Le ministre Weyts montre une fois de plus le rôle de pionnier de la Flandre en matière de bien-être animal. En proposant un sommet européen sur le bien-être animal et un commissaire européen dédié, la Flandre souligne une nouvelle fois son rôle de précurseur en matière de bien-être animal », conclut la députée flamande Sofie Joosen.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de