La Cour constitutionnelle suit l’avis de la N-VA sur l’interdiction de la burqa

6 décembre 2012

La Cour constitutionnelle confirme que la loi interdisant le port de la burqa est suffisamment accessible et précise, et qu’une interdiction du voile dissimulant le visage peut être nécessaire au bon fonctionnement d’une société démocratique. Il est donc interdit de camoufler entièrement son visage (à l’exception des jours de carnaval) et tous les principes d’ordre religieux doivent s’exercer dans le respect des lois civiles. Contrairement aux arguments avancés par les opposants à l’interdiction de la burqa, cette interdiction ne conduit à aucune stigmatisation des musulmans, estime la N-VA.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de