Jong N-VA remet à Reynders la clé permettant la libération des prisonniers catalans

25 octobre 2019

Ce vendredi, une délégation de Jong N-VA s’est réunie au cabinet du vice-Premier ministre Didier Reynders, compétent pour les Affaires étrangères, afin de lui remettre une clé. L’objectif était de montrer qu’à partir du mois prochain, Didier Reynders disposera de la clé au niveau européen lui permettant de plaider pour la libération des dirigeants et membres de la société civile catalans.

Démontrer qu’il est possible de faire autrement

Selon les jeunes nationalistes flamands, en tant que commissaire européen chargé de la Justice, Reynders devra veiller à ce que les États membres de l’UE respectent les principes de l’État de droit. L’Europe ne peut plus détourner le regard face aux lourdes peines de prison infligées par la Cour suprême espagnole aux neuf Catalans. Se taire devant une telle injustice revient à l’approuver. Jong N-VA demande donc au futur commissaire européen de réagir avec fermeté : les différences de vision politique doivent être débattues et non mener à la prison. Pour une fois, la Belgique peut démontrer qu’il est possible de faire autrement.

La démocratie mise à mal

Malheureusement, le ministre Reynders n’avait pas le temps ce matin. La question de Jong N-VA restera donc sans réponse. Didier Reynders va-t-il réellement laisser la démocratie être ainsi mise à mal ?

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de