Hausse exponentielle de la consommation d’huile de palme : un problème pour l’environnement et le climat

4 juin 2021

« Le monde politique belge va devoir mener un débat sérieux sur les avantages et inconvénients de l’huile de palme par rapport à ses alternatives. » Si l’huile de palme est en partie produite de manière durable, elle a souvent un impact néfaste sur le climat, l’environnement, les droits de l’homme voire notre santé. La N-VA pointe le problème depuis le printemps 2018 et compte le réaborder prochainement via une résolution à la Chambre. Elle y cite les avantages et inconvénients de l’huile de palme de manière objective et est le seul parti à prendre une initiative législative en la matière.

La consommation mondiale d’huile de palme a quadruplé entre 1995 et 2015 pour atteindre 62,6 millions de tonnes en 2015. Nous en sommes aujourd’hui à 73 millions de tonnes. D’ici 2050, la demande en huile de palme devrait encore quadrupler. Ce produit est omniprésent : il s’agit de l’huile végétale la plus utilisée et on la retrouve dans 50 % des biens de consommation.

Une huile de palme pas encore entièrement durable

Human Rights Watch fait part de nombreux abus au niveau de la production : mauvaises conditions de travail et vol des terres et réserves d’eau des communautés locales, par exemple.

Les entreprises alimentaires belges, notamment, ont entre-temps fait de grandes avancées vers une huile de palme durable. Un point positif, mais pas suffisant. Dans son rapport, Human Rights Watch évoque Socfin, une entreprise d’huile de palme belgo-luxembourgeoise qui a mauvaise réputation depuis plusieurs années.

Débat nécessaire sur les avantages et inconvénients

Pour le député fédéral Wouter Raskin, un nouvel équilibre doit être trouvé entre les avantages en termes de prix et d’efficacité de l’huile de palme et son impact sur l’environnement, le climat, les droits de l’homme et la santé publique. L’omniprésence de l’huile de palme dans les produits alimentaires et les biens de consommation comporte en effet des risques pour la nature et pour l’homme. « Le monde politique belge va devoir mener un débat sérieux sur les avantages et inconvénients de l’huile de palme par rapport à ses alternatives. Espérons que notre résolution sera une première étape en ce sens », conclut Raskin.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de