Encore 200 millions d’euros de vouchers coronavirus en circulation

26 mars 2021

283 658 vouchers coronavirus ont été émis au total. La crise continuant et les interdictions de voyage étant maintenues, seule une minorité de vouchers ont été utilisés. Des vouchers d’une valeur totale d’environ 200 millions d’euros se trouvent donc toujours en circulation. Le consommateur peut exiger leur remboursement depuis le week-end dernier. Le gouvernement ne parvient toutefois pas à se mettre d’accord sur la banque de vouchers coronavirus censée aider les organisateurs de voyages à rembourser les vouchers. Pour la députée fédérale N-VA Anneleen Van Bossuyt, les autorités ne prennent aucunement leurs responsabilités.

283 658 vouchers coronavirus émis

Les vouchers coronavirus ont eu un an le week-end dernier. Afin de protéger le secteur des voyages à forfait des faillites, les autorités belges avaient lancé ce système en mars 2020. Il a permis de suspendre temporairement le remboursement obligatoire des voyages à forfait en remettant des bons à valoir à hauteur du montant payé par le voyageur pour son voyage à forfait. Avec ces vouchers, les clients pouvaient ainsi acheter des voyages à forfait ou d’autres services de voyage d’une même valeur pendant un an.

283 658 vouchers coronavirus ont été émis au total. Et des vouchers pour une valeur de 192 100 000 euros se trouvent encore en circulation. Même après l’expiration du système de vouchers, de nombreux bons à valoir ont encore été remis aux consommateurs. Ils ne sont toutefois pas protégés contre une éventuelle faillite de l’organisateur de voyages. Il s’agit de vouchers d’une valeur totale de 43 millions d’euros, dont 30 millions sont encore en circulation.

« La crise continuant, seule une minorité ont été utilisés. Depuis le week-end dernier, les voyageurs peuvent exiger le remboursement de leurs vouchers par les organisateurs de voyages. C’est une immense charge financière pour ce secteur gravement touché, qui se trouve toujours à l’arrêt et pratiquement sans chiffre d’affaires », explique Van Bossuyt.

Le gouvernement tarde à soutenir le secteur des voyages

En février, le gouvernement avait confirmé qu’il aiderait le secteur des voyages à travers la mise en place d’une banque de vouchers coronavirus, un mécanisme que réclame Van Bossuyt depuis le mois de septembre. Elle n’est toutefois toujours pas opérationnelle. « Depuis le 20 mars, les consommateurs peuvent réclamer le remboursement des premiers vouchers coronavirus. Mais les négociations se poursuivent au niveau belge concernant les modalités de cette banque de vouchers. Aux Pays-Bas, elle est déjà active et le secteur des voyages bénéficie ainsi d’une aide réelle. Ici, nous en sommes toujours aux modalités. C’est déplorable. Les autorités ne prennent aucunement leurs responsabilités. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de