De plus en plus d’enseignants flamands dans l’enseignement francophone bruxellois

15 décembre 2019
enseignant flamand dans l’enseignement francophone bruxellois

Le nombre d’enseignants flamands allant travailler en Communauté française à travers le détachement est en légère augmentation. Alors qu’en 2015-2016 et 2016-2017, à peine deux enseignants flamands donnaient cours en Communauté française, ce chiffre est passé à cinq pour l’année scolaire 2017-2018 et huit un an plus tard. Une hausse dont se réjouit la N-VA, qui met toutefois en garde : « Il y a encore beaucoup de travail à faire pour promouvoir l’échange d’enseignants, en particulier à Bruxelles. »

Aussi bilingue que possible

La N-VA a appris du ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts qu’il allait collaborer avec la Communauté française afin de favoriser les échanges. « Je m’en réjouis bien sûr. Vu la baisse des connaissances du français et du néerlandais, de tels échanges sont les bienvenus à Bruxelles. D’autant plus que nous voulons une ville aussi bilingue que possible, dans l’intérêt des Bruxellois et des navetteurs. À peine 7,8 % des élèves francophones connaissent le néerlandais à l’âge de 18 ans. La connaissance du français parmi les Bruxellois suivant l’enseignement néerlandophone baisse elle aussi. Seulement 68,8 % d’entre eux déclarent avoir une bonne connaissance du français. Bruxelles présente en outre l’avantage de permettre des échanges d’enseignants sans trop de déplacements. »

Sur les huit enseignants flamands de l’enseignement francophone en 2018-2019, trois travaillaient dans des écoles bruxelloises. L’Agence flamande de services d’enseignement ignore en revanche combien d’enseignants en provenance de la Communauté française sont venus travailler en Communauté flamande ces dernières années.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de