Création de milliers d’emplois grâce à un accord sur l’e-commerce

22 décembre 2015
Création de milliers d’emplois grâce à un accord sur l’e-commerce

Le gouvernement fédéral a décidé d’autoriser le travail de nuit dans le secteur du commerce électronique. Un accord-cadre a été conclu. Celui-ci prévoit des conditions générales au sein du secteur la distribution, qui peuvent être mises en place au niveau de l'entreprise. Le député Werner Janssen réagit avec satisfaction : « Au lieu de supprimer des emplois, nous donnons la chance à nos entreprises d’e-commerce de créer des emplois supplémentaires, généralement pour les personnes peu qualifiées. »

L’année dernière, le secteur de l’e-commerce belge a enregistré un manque à gagner de 2,4 milliards d’euros et raté l'occasion de créer 8 000 emplois en raison d'obstacles de toutes sortes, tels que l’interdiction du travail de nuit. Un grand nombre d’entreprises de commerce en ligne se sont à présent établies dans les pays voisins, où la législation est plus souple. Pour la N-VA, il était donc essentiel que le travail de nuit dans le commerce électronique soit rendu possible.

Il reste toutefois une difficulté majeure, à savoir qu’un accord unanime doit également être atteint au niveau de l’entreprise. « Le gouvernement doit suivre cette question de près », conclut Janssen. « Car il est question de centaines d’emplois que nous pouvons générer en un temps record. Peut-être parviendrons-nous à récupérer une partie des emplois qui ont été transférés à l’étranger. »

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de