Coronavirus : le gouvernement fédéral avait connaissance de 400 000 tests non conformes

9 juin 2022
Kathleen Depoorter

Au moins 400 000 Belges ont été testés au coronavirus avec du matériel contrefait ou suspect. Le gouvernement le savait mais a préféré se taire. C’est ce que rapporte Het Laatste Nieuws. La députée fédérale Kathleen Depoorter s’est empressée d’interroger le ministre en séance plénière. D’après lui, le problème lié aux écouvillons iClean était limité et c’est l’ancienne ministre De Block qui est responsable de cet achat.

Négligence

« Le ministre a la mémoire courte », réagit Kathleen Depoorter, « car j’ai souligné en septembre 2021 le fait que les échantillons iClean mis en quarantaine en janvier de cette même année continuaient d’être achetés et utilisés malgré des problèmes supposés pour la santé. Le ministre avait alors expliqué qu’un examen toxicologique détaillé était en cours mais n’a rien fait pour les retirer de la circulation. » « Le ministre Vandenbroucke a donc bel et bien fait preuve de négligence, avec toutes les conséquences que cela a pu avoir sur la santé des utilisateurs », conclut Depoorter.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de