Bart De Wever lors du débat sur le coronavirus : « Nous accrocher à l’Europe du Nord-Ouest »

9 mai 2020
Bart De Wever

« C’est notre dernière chance de prendre le bon train en direction du Nord. » Lors du débat sur le coronavirus samedi, le président de la N-VA Bart De Wever a plaidé pour une protection optimale de nos entreprises dès maintenant afin de sortir suffisamment forts de la crise. « Nous devons protéger les capitaux propres et les liquidités de nos entreprises de manière structurelle. Nous pourrons ainsi nous accrocher aux économies du Nord-Ouest de l’Europe : Allemagne, Danemark, Pays-Bas. Nous devons éviter de nous retrouver dans le train vers le Sud de l’Europe. »

Quarantaine pour les malades

Pour Bart De Wever, il n’est plus envisageable de fermer une nouvelles fois l’ensemble des entreprises. « Une quarantaine normale concerne les personnes malades, pas celles en bonne santé. C’est la première fois que l’on enferme des personnes en bonne santé. On voit en particulier que les jeunes, parmi lesquels la mortalité est très faible, ne le comprennent et ne le supportent plus. Il n’était évidemment pas possible de faire autrement, nous n’avons pas pu effectuer de tests ni mettre en place de tracing. Si nous pouvions le faire maintenant, la prochaine quarantaine devrait concerner les personnes infectées et non les personnes en bonne santé. »

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de