Anneleen Van Bossuyt : « Il ne s’agit pas d’un pacte climatique, mais d’un tsunami fiscal de plus de dix milliards »

14 mars 2019

« Il ne s’agit pas d’un pacte climatique, mais d’un tsunami fiscal, avec plus de dix milliards de nouvelles taxes. Ce sont la classe moyenne travailleuse et les personnes socialement vulnérables qui en feront les frais. » Anneleen Van Bossuyt s’inquiète du pacte climatique présenté par Groen ce matin.

Les familles flamandes paient la note

Le parti Groen a présenté aujourd’hui un éventail de mesures fiscales dans le cadre de son plan climatique. Groen souhaite récupérer des milliards d’euros au niveau des voitures de société, à travers une taxe kilométrique et via trois nouvelles taxes sur le transport aérien. Les accises sur le mazout pour les familles vont augmenter, tout comme les taxes sur différentes formes de diesel et de mazout professionnels. « Les taxes sur le transport aérien vont faire augmenter le prix d’un vol moyen de 80 euros, de sorte que de nombreuses familles ne pourront plus partir en vacances en avion. Les travailleurs disposant d’une voiture de société perdront des centaines d’euros par mois. Et les 600 000 familles flamandes qui se chauffent au mazout verront leur facture grimper », explique la tête de liste pour la Chambre en Flandre-Orientale Van Bossuyt.

Un bain de sang social

Les projets relatifs aux droits d’émission, le coût de l’énergie des gros consommateurs et la nouvelle taxe CO2 sont une nouvelle gifle économique pour notre industrie sidérurgique et chimique. Ces secteurs, qui emploient actuellement 100 000 personnes, peuvent s’attendre à un véritable bain de sang social, craint Anneleen Van Bossuyt. « Groen souhaite imposer plus de deux milliards d’euros de nouvelles taxes. Ces entreprises, les plus propres au monde actuellement, se tourneront alors vers des pays où les règles sont moins strictes, avec à la clé des pertes d’emplois massives dans nos secteurs économiques vitaux. »

Rénovations irréalistes

Les budgets prévus pour les rénovations sont également insuffisants, estime Van Bossuyt. « Groen prévoit quelques milliers d’euros par rénovation, alors que chacun sait qu’il en coûte des dizaines de milliers d’euros. »

Tsunami fiscal

« Groen fournit enfin des chiffres. Il ne s’agit pas d’un pacte climatique, mais d’un véritable tsunami fiscal, avec plus de dix milliards de nouvelles taxes. C’est une atteinte grave au pouvoir d’achat de notre classe moyenne travailleuse et des plus vulnérables, et un drame social pour notre industrie. Et le gain pour le climat est plus qu’incertain. C’est vraiment dommage », conclut Anneleen Van Bossuyt.

Comment jugez-vous l’utilité de cet article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de