Record de criminels illégaux rapatriés en 2016

6 janvier 2017
Record de criminels illégaux rapatriés en 2016

L’année dernière, 1 595 détenus ne disposant pas d’un permis de séjour - soit plus de quatre par jour - ont été renvoyés dans leur pays d'origine. Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken bat ainsi son propre record de 2015 (1 437 expulsions). « Le gouvernement actuel et la N-VA ne régularisent pas les criminels, ils les rapatrient », affirme Francken. « Voilà la différence entre un gouvernement de gauche et un gouvernement de centre droit. »

En 2013 et 2014, soit avant que la politique de Francken ne soit véritablement mise en œuvre, seulement 629 et 625 criminels illégaux avaient été renvoyés chez eux par avion. Il y a six ans à peine, le prédécesseur de Francken, Melchior Wathelet (cdH), octroyait encore des papiers à plus de 700 criminels. « Cela n’a jamais dérangé le gouvernement », ajoute Francken.

Lutter contre la surpopulation carcérale

Ce nouveau record de Francken a notamment été possible grâce à l’excellente coopération avec les services du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). « Ensemble, nous allons enfin pouvoir lutter efficacement contre la surpopulation carcérale en Belgique », explique Francken. « La proportion d’étrangers dans nos prisons est extrêmement élevée, même si c'est un tabou et qu'il n’est pas politiquement correct de le dire. » Le renvoi des criminels illégaux est une priorité du gouvernement, qui a augmenté cette année le budget qui y est dédié malgré la situation budgétaire difficile. L’année dernière, le gouvernement avait déjà facilité le retrait du permis de séjour des criminels étrangers ainsi que leur expulsion vers leur pays d'origine.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de