Commission Dieselgate : éviter un nouveau scandale d’émissions

28 février 2017
Commission Dieselgate : éviter un nouveau scandale d’émissions

La commission Dieselgate du Parlement européen a approuvé une série de recommandations visant à éviter un nouveau scandale d’émissions. « Un an et demi après les révélations du Dieselgate, il est évident que ce scandale aurait pu et dû être évité afin de préserver la santé publique », estime l’eurodéputé Mark Demesmaeker, vice-président de la commission d’enquête. « Les grandes différences entre les émissions des voitures en laboratoire et sur la route étaient déjà connues et les indices d’une possible fraude étaient suffisants. Mais aucune action n’a été entreprise afin de lutter efficacement contre ce problème structurel. Au contraire, la mise en place d’essais pratiques effectifs a été considérablement ralentie. Des États membres irresponsables et une Commission européenne négligente ont écarté le problème de la santé publique. La mauvaise qualité de l’air est pourtant extrêmement néfaste pour la santé des citoyens. »

« Il est incompréhensible et inacceptable que certains États membres et le secteur de l’automobile continuent de freiner les avancées. Il faut mettre un terme à leurs manœuvres », estime Demesmaeker. « C'est pourquoi nous proposons une meilleure surveillance du marché avec une dimension européenne claire permettant de tester à nouveau les voitures. Selon moi, l’idéal serait de mettre en place une agence européenne indépendante. Nous voulons également un commissaire en charge de la qualité de l’air et de la politique d’émissions. Cela devrait permettre de renforcer la cohésion et d’éviter de se rejeter la responsabilité ou de lutter les uns contre les autres. »

Tests en conditions réelles

D’après la commission d’enquête, la technologie nécessaire est déjà disponible pour atteindre les normes d’azote visées : « Dans des conditions réelles également, et sans impact négatif sur les émissions de CO2 », souligne Demesmaeker. La commission d’enquête demande de mettre rapidement en place des tests en conditions réelles. L’assouplissement de la norme azote doit faire l'objet d'une révision annuelle et être supprimé le plus rapidement possible. Les consommateurs doivent également avoir accès à des informations claires sur les émissions réelles de leurs voitures.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de