Lutter contre le gaspillage alimentaire

11 avril 2017
Lutter contre le gaspillage alimentaire

La commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire du Parlement européen a voté à l’unanimité une série de mesures contre le gaspillage alimentaire. L’eurodéputé Mark Demesmaeker a participé aux négociations : « Dans le monde, 1,3 milliard de tonnes d’aliments sont gaspillés chaque année, soit environ un tiers de la production totale. Au sein de l’UE, la perte totale s’élève à 89 millions de tonnes. Nous devons agir : si le gaspillage alimentaire est néfaste pour l’environnement et l’économie, il est aussi inacceptable d’un point de vue éthique.

Ces recommandations s’inscrivent dans le cadre du passage à une économie circulaire, pour laquelle la Flandre fait office de modèle pour le reste de l’Europe. « La Flandre a établi son propre plan d’action pour réduire le gaspillage alimentaire de 15 % d’ici 2020. Il est essentiel de se concerter avec les différents acteurs du secteur », explique Demesmaeker. Au niveau européen, la commission Environnement souhaite réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030. Elle demande également une méthode claire pour évaluer le gaspillage. « Afin de concrétiser ces ambitions, il est important d’établir un plan d’action européen qui inclut les domaines politiques pertinents et définit une stratégie claire. Dans ce cadre, le Parlement reconnaît le rôle majeur des autorités régionales et locales et l’importance d'un travail sur mesure, comme c’est le cas en Flandre. »

Plus grande conscientisation

Il est demandé à la Commission européenne d’évaluer l’indication des dates de péremption et de voir s'il est possible de les améliorer afin d’éviter le gaspillage alimentaire. « Sans prendre de risque au niveau de la sécurité alimentaire, bien évidemment », souligne Demesmaeker. « Nous avons également besoin de davantage d’actions de sensibilisation. Les possibilités numériques sont énormes. En Flandre, plusieurs applications ont récemment été lancées afin d’aider les consommateurs à réduire le gaspillage. Je me réjouis également du retour des fruits et légumes « moches » dans les rayons. Nous devons arrêter de jeter de la nourriture. »

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de