Au-delà des slogans : le budget fédéral

26 décembre 2016
Au-delà des slogans : le budget fédéral

Le budget fédéral est sous le feu des critiques des partis d’opposition. Il est vrai que l'assainissement des finances publiques est plus difficile et plus lent que prévu. Mais la rupture est très nette et le gouvernement Michel fait bel et bien la différence, y compris au niveau du budget. Ce gouvernement est le premier depuis longtemps à être parvenu à réduire la part des services publics : de huit milliards entre 2014 et 2017.  Conclusion : la dynamique derrière la politique budgétaire est fondamentalement opposée à celle du gouvernement précédent.

Le reproche selon lequel le gouvernement Di Rupo s’en sortait mieux au niveau de l'assainissement des finances publiques ne tient pas la route. Lors de l’entrée en fonction du gouvernement Di Rupo fin 2011, le déficit budgétaire structurel était environ aussi élevé que la moyenne européenne et légèrement supérieur à celui de nos pays voisins. En 2014, les pays voisins et la plupart des pays d’Europe avaient opéré un revirement fondamental : le déficit moyen se situait aux alentours d’un pour cent. En Belgique, le déficit a continué d’osciller autour de trois pour cent.

Volontairement opté pour la voie difficile

Le gouvernement Di Rupo avait volontairement opté pour la voie du moindre effort : il n’a pas réduit les dépenses, a effectué peu de réformes, et certainement pas structurelles, et a essentiellement augmenté les revenus via les impôts. Un temps précieux a été perdu. Le gouvernement actuel a volontairement opté pour la voie la plus difficile en réduisant les dépenses publiques et en mettant en œuvre des réformes structurelles, dont un taxshift historique qui a permis de réduire les coûts salariaux et d’augmenter les salaires nets. À court terme, les résultats sont moins visibles et la croissance économique est réduite. Mais à long terme, cette approche doit permettre de réduire les dépenses et d’améliorer la croissance.

Le contraste avec le gouvernement Di Rupo ne peut être plus saisissant. Et c’est précisément parce que le gouvernement actuel doit rattraper ce que le gouvernement Di Rupo aurait dû faire depuis longtemps que les efforts seront encore considérables durant les prochaines années et que le chemin s’annonce difficile. Mais le Changement porte ses fruits, c'est incontestable.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de