Johan Van den Driessche

Président de groupe au Parlement bruxellois

« Je ne crois pas en Bruxelles parce que j’y vis, mais je suis revenu vivre à Bruxelles parce que je crois en elle. »

Johan Van den Driessche est né à Bruxelles en 1953 et a grandi dans cette même ville. Il est marié et père de six enfants. Il a suivi ses études primaires et secondaires à Molenbeek et à Bruxelles-Ville, où il a aussi été moniteur de plaine de jeux. Il est licencié en sciences commerciales et financières (VLEKHO) et en sciences fiscales (EHSAL). Durant ses études, il a pratiqué l’athlétisme et s’est engagé au sein du présidium d’étudiants.

Intéressé par la politique dès le plus jeune âge

À la maison, les discussions politiques étaient courantes, ce qui l’a poussé à collaborer avec la revue Nieuw Vlaanderen dès l’âge de 16 ans. À la suite du pacte d’Egmont, il a fondé à Molenbeek le comité anti-Egmont local, puis un peu plus tard une section du VVB.

Une carrière internationale

Parallèlement, il a été actif en tant qu’expert en fiscalité internationale chez KPMG. En cette qualité, il a été pendant 12 ans associé directeur du cabinet de consultance fiscale et juridique et membre du comité de gestion et du conseil d’administration de KPMG Belgique. Après avoir été président du KPMG EU Tax Centre pendant trois ans, il a quitté l’entreprise pour devenir administrateur de sociétés indépendant.

Tout au long de sa carrière professionnelle, il a publié des dizaines d’articles et de livres et donné plus de 400 séminaires en Belgique et à l’étranger. Il a également été professeur à la VLEKHO et à l’Antwerp Management School (nouvelle dénomination).

Engagement social

Ses activités professionnelles ne l’ont pas empêché d’être tout aussi actif à l’extérieur. Il a été membre du conseil d’administration du comité Voka Voka, le Vlaams netwerk van ondernemingen, soit le réseau flamand d’entreprises, est une organisation flamande d’employeurs qui représente plus de 16 000 entreprises en Flandre et à Bruxelles, qui représentent 65 % de l’emploi privé. Le Voka a été institué en janvier 2004 dans le cadre de la collaboration entre le Vlaams Economisch Verbond (VEV) et les huit chambres régionales de commerce en Flandre. Voka de Bruxelles, de la Maison du Néerlandais de Bruxelles et de la Hogeschool Universiteit Brussel, et président de vtbKultuur, de Vlamingen in de Wereld et du Vlaamse Komitee Brussel. Il a beaucoup écrit et parlé du lien (indispensable) entre la Flandre et Bruxelles et a obtenu différentes récompenses pour son travail (Erepenning Albert De Cuyper, Remi Pirynsprijs et Prijs van de Vlaamse Pleiter).

Groupe de réflexion In de Warande

Autre fait remarquable, il a été vice-président/cofondateur du groupe de réflexion In de Warande, avec le regretté Kris Rogiers, Hans Bockmans et l’ancien ministre-président Kris Peeters. Le groupe de réflexion a publié en 2005 le célèbre « Manifeste pour une Flandre indépendante en Europe ».

Une vocation politique tardive

En 2012, on lui a demandé d’être tête de liste pour la N-VA lors des élections communales à Bruxelles-Ville. Il a été élu, devançant notamment les ministres Pascal Smet et Bruno De Lille en nombre de voix de préférence. Il est membre du conseil et de la direction nationale du parti et a été président du Groupe de travail Bruxelles à la suite du congrès « Le Changement pour le Progrès ». En 2014, il a été élu au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale en tant que tête de liste et est actuellement président du groupe N-VA. Ses thèmes de prédilection sont l’emploi et l’économie, les finances, le lien entre Bruxelles et la Flandre, l’organisation administrative de Bruxelles et la bonne gouvernance.