Sander Loones

Parlementaire Européen

Sander Loones siège au Parlement européen depuis octobre 2014. En décembre de cette même année, il a également été élu premier vice-président de la N-VA.

Donner le cap et conseiller
Sander Loones a étudié le droit à la KU Leuven. Il est ensuite entré comme juriste au bureau d’étude de l’Office des étrangers (OE), où il s’est consacré à la politique d’asile et de migration. Il a rejoint la N-VA après une étape intermédiaire en tant que consultant chez PricewaterhouseCoopers (PwC).

En sa qualité de coordinateur du service d'étude de la N-VA, Sander a participé activement aux travaux de préparation du congrès du parti sur le Confédéralisme Si nous voulons changer quelque chose structurellement, nous devons changer les structures. Le confédéralisme est le changement structurel qui devrait être opéré en Belgique. Dans une confédération, la Flandre et la Wallonie auraient toutes les compétences. Elles les exercent elles-mêmes, mais peuvent également décider de gérer conjointement certaines compétences au niveau confédéral, dans leur intérêt respectif. La logique est complètement inversée : au lieu de transférer certaines compétences du niveau fédéral à la Flandre et à la Wallonie, les compétences peuvent être cédées au niveau confédéral. La collaboration forcée est remplacée par une collaboration volontaire. Devoir devient vouloir. On structure à partir du bas au lieu de scinder à partir du haut. Le confédéralisme équivaut dès lors à décider ensemble ce que nous souhaitons faire conjointement. confédéralisme et de la campagne électorale de 2014. Il a également joué le rôle de conseiller technique des négociateurs de la N-VA dans le cadre des négociations gouvernementales fédérales.

Euroréalisme
En tant que Flamand européen, Sander Loones opte pour une vision euroréaliste, avec une Europe qui fait preuve de fermeté là où cela s’avère nécessaire. Il souhaite ancrer au niveau européen la ligne adoptée par le nouveau gouvernement flamand et fédéral.