Un vol de retour par semaine pour les criminels illégaux

5 janvier 2018

En 2017, le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken a organisé en moyenne un vol sécurisé par semaine afin de renvoyer des sans-papiers vers leur pays d'origine, atteignant ainsi largement l’objectif fixé au début de l’année. « Au total, 283 personnes ont été rapatriées l’année dernière », explique Francken. « Il s’agit principalement de criminels et de personnes qui refusent obstinément, et souvent violemment, de quitter le territoire. »

Multiplication par quatre du nombre de vols depuis 2014

Lors de l’entrée en fonction de Theo Francken en 2014, à peine une centaine de personnes avaient été expulsées en avion sécurisé. Dans la période qui a suivi, le nombre de vols a augmenté chaque année, de deux par mois en 2015 à trois par mois en 2016 puis quatre par mois en 2017.

Les vols sécurisés existent depuis 2000 et sont organisés en coopération avec la Défense. Le coût est en grande partie pris en charge par l’agence européenne des frontières Frontex. La Belgique est l’un des rares pays d’Europe à recourir autant aux possibilités offertes par Frontex. Seule l’Allemagne la devance.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de