Étudier attentivement les conséquences du Brexit

1 septembre 2017

À l’occasion d’une réunion du Comité européen des régions, le parlementaire flamand Karl Vanlouwe, en tant que président du groupe régionaliste EA (European Alliance), a appelé à suivre attentivement les débats sur le Brexit avec les entités fédérées et les autorités locales. Le Comité des régions est un organe consultatif qui représente les entités fédérées, les régions et les autorités locales auprès de la Commission et du Conseil de l’UE.

Après les difficultés rencontrées durant la première phase de négociations entre l’UE et le Royaume-Uni, Vanlouwe s’inquiète de l’impact du Brexit sur l’économie de la Flandre et d’autres entités fédérées ou régions qui entretiennent des relations commerciales importantes avec la Grande-Bretagne. « Les Britanniques ont démocratiquement choisi de quitter l’UE, mais il est de la responsabilité de l’UE et du Royaume-Uni de trouver un accord bénéfique pour tous les partenaires », explique le tout nouveau président de groupe. « Une approche revancharde et irréfléchie ne permettra pas de trouver un accord juste et équilibré : les obstacles commerciaux et les tarifs douaniers toucheront à la fois les entreprises et les consommateurs. Que ce soit en Flandre, qui a toujours été un partenaire commercial important et qui restera un voisin proche, ou dans d’autres régions, les conséquences seront tangibles. »

Débat et visite de travail

C’est pourquoi Vanlouwe réclame l’organisation d’un débat approfondi sur le Brexit au sein du Comité des régions, composé de 350 membres issus de tous les États membres de l’UE.  Il souhaite également que les responsables européens et éventuellement britanniques y participent. Enfin, Vanlouwe propose d’organiser une visite de travail au port de Zeebruges ou dans des entreprises qui dépendent des exportations vers le Royaume-Uni avec une délégation du Comité des régions.

 

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de