Des chiffres fiables avant de prendre une décision sur la sortie du nucléaire

31 janvier 2018
Maintenir les centrales nucléaires en activité plus longtemps pour éviter une pénurie d’énergie

La N-VA n’est pas opposée à une sortie du nucléaire. Mais celle-ci n'est possible que si elle reste abordable et durable, et si l’approvisionnement en énergie est garanti. Contrairement à ce que certains médias prétendent, le parti ne s’écarte pas du point de vue qu'il défend depuis longtemps déjà.

Fin de l’année dernière, le Premier ministre a commandé une étude sur la faisabilité d'une sortie du nucléaire d’ici 2025. Celle-ci n’est pas encore terminée. La N-VA est toujours disposée à débattre des différentes options énergétiques. Mais ce débat doit reposer sur des chiffres démontrables. Ce n’est qu'une fois l’étude terminée que nous saurons de quoi l'on parle.

Dans les négociations sur le Pacte énergétique, la N-VA continue d’insister sur trois piliers fondamentaux : accessibilité, sécurité d’approvisionnement et durabilité. Ce dernier point s’annonce difficile si la fermeture des centrales nucléaires d'ici 2025 est maintenue. En compensation, de très nombreuses centrales au gaz devraient être construites, avec des émissions de CO2 considérables à la clé. Ces centrales coûteraient en plus très cher.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de