Budget bruxellois 2017 : pas de sentiment d’urgence

22 décembre 2016
Budget bruxellois 2017 : pas de sentiment d’urgence

« Le gouvernement bruxellois continue sur sa lancée alors que le bateau est submergé et en train de couler », a réagi Johan Van den Driessche, président de fraction au sein du Parlement bruxellois, à l’annonce du budget 2017 de la Région de Bruxelles-Capitale. « Un tiers des mesures fonctionnera, un tiers ne fonctionnera pas et un tiers aura l’effet inverse. L’exode urbain et la perte d’emplois vont donc se poursuivre », prédit-il.

La Région de Bruxelles-Capitale faisait déjà face à des défis colossaux : la croissance démographique forte et rapide, la hausse du chômage, le vieillissement de la population et les restrictions budgétaires. À cela viennent s’ajouter les problèmes de sécurité et de radicalisation violente, le Brexit, les difficultés au niveau du commerce international, etc. Le manque de fluidité sur les voies a atteint un niveau alarmant cette année et Bruxelles perd, en partie pour cette raison, de nombreuses entreprises et des emplois.

Le gouvernement n’agit pas comme il se doit

« Et pourtant, le budget ne diffuse pas le moindre sentiment d’urgence », constate Van den Driessche. Les mesures pour lesquelles le gouvernement échoue de manière désastreuse sont diverses : sécurité, propreté, mobilité, fonction publique, économie, fiscalité, tourisme et contrôle financier. « S’il continue dans ce sens, le gouvernement ne parviendra jamais à créer ce dont la Région a le plus besoin : des emplois », conclut Van den Driessche.

How valuable did you find this article?

Indiquez ici votre score personnel
Le score moyen est de